Glacier Blanc: randalpinisme.

On rêve parfois des expéditions vers les sommets de l’Himalaya ou des Alpes. On regarde sur YouTube les films tournés pendant les ascensions des montagnes enneigées, raides et dangereuses.

De loin c’est excitant, de près… un peu fatiguant… Alors, quoi faire? Randalpinisme!


Description de parcours

Escapade Glacier Blanc

Où : Aller jusqu’au bout de vallée de Vallouise, se garer au parking à côté de refuge Cézanne. Attention, les chiens ne sont pas admis au coeur du parc des Écrins, ils doivent sagement rester à la maison.

Pour qui : C’est randonnée assez facile, le chemin est large, dans les endroits exposés il est équipé des câbles. L’exposition n’est jamais très forte, on a toujours la possibilité de s’aider des mains. Seulement les randonneurs qui souffrent une peur de vide très forte peuvent se retrouver bloqués sur certains passages.

Si vous décidez de prolonger le plaisir et monter au-dessus de refuge du glacier Blanc, il vous faudrait trouver le chemin dans le terrain assez chaotique. Rien méchant, il suffit de regarder devant soi, pas ses pieds.

Les difficultés commencent dès qu’on passe à l’autre côte du torrent du glacier Blanc. Mieux d’avoir un bon équilibre ou s’aider de ses mains ou des câbles pour franchir quelques passages techniques. Surtout s’ils sont mouillés par la pluie. Un conseil: essayez de bien suivre le chemin pour ne pas se retrouver dans l’endroit difficile, voire dangereux, à passer.

Équipement : Juste une paire des bonnes chaussures de randonnée et la crème solaire.

Itinéraire GPS à télécharger

Journal de bord

Mont Pelvoux depuis le refuge du glacier Blanc. Photo by Rafal Buczynski

Faire de la randonnée dans les Hautes-Alpes dans la période estivale, signifie le réveil très matinal. Ici, il fait toujours beau et les chemins de haute montagne sont exposés au soleil toute la journée.

Il semble d’être à portée de main…

Glacier Blanc depuis Pré de Mme Carle

La montée à l'AlaricLa première montée est très longue et plutôt raide. On prend rapidement de la hauteur, la vue plongeante sur la vallée est exceptionnelle.

Photo by Rafal Buczynski
Pre de Mme Carle
Pré de madame Carle Photo by Rafal Buczynski

Enfin le chemin devient moins abrupt et le glacier Blanc fait son apparition. Nous passons à l’autre côté de torrent.

Pas loin...
Photo by Rafal Buczynski

À partir de cet endroit commence la partie la plus ludique du parcours. Les passages accidentés, parfois un peu exposés, mais jamais dangereux (si l’on fait un minimum d’attention).

Photo by Rafal Buczynski
Passages techniques
Passages techniques au-dessus de torrent de glacier Blanc. Photo by Rafal Buczynski

On se croit en expédition vers les sommets inexplorés, surtout en croisant les randonneurs équipés des cordes et des piolets.

Plongés dans cette ambiance haute montagne, on ne compte pas des kilomètres. Un petit raidillon, une échelle, une escalade facile et nous voilà arrivés au refuge. Le temps passe vite dans les Écrins…

Maintenant la meilleure chose que la montagne peut offrir : le gâteau aux myrtilles!

Mont Pelvoux
Le refuge du glacier Blanc. Photo by Rafal Buczynski

Après la dégustation, nous décidons de monter encore un peu plus haut pour prendre les photos. Ici, c’est chaotique, chacun doit trouver son propre chemin. La vue sur le glacier et le mont Pelvoux est sublime. On fait quelques photos (type explorateur de fin du monde) et on revient. Sans en avoir vraiment envie…

Au dessus de refuge du glacier blanc
Quelques dernières photos avant le retour.. Photo by Rafal Buczynski


L'auteur de cette article ne peut pas être tenu responsable en cas d'accident ou de désagrément quelconque survenu sur ce circuit. / The author of this article cannot be held responsible for any accident or inconvenience that may occur on this circuit. / Autor tego artykułu nie ponosi odpowiedzialności za jakiekolwiek wypadki lub niedogodności, które mogą zdarzyć się na tym szlaku.

2 Responses

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.